Vent de Raison

Le décibel, comment ça marche

  • Le décibel (dB) est une unité de pression. Elle mesure la pression exercée par les ondes sonores sur une surface que ces ondes rencontrent dans leur progression à partir de leur source. Cette surface est, par exemple, le tympan de notre oreille.
  • L’échelle des décibels n’est pas linéaire comme l’est, par exemple, l’unité de poids (gramme). Une échelle est linéaire lorsque 1 + 1 = 2. Par exemple, 1 gramme + 1 gramme = 2 grammes.
  • L’échelle des unité décibels a été choisie arbitrairement logarithmique parce que la pression exercée par une onde sonore peut varier énormément (par exemple un facteur 1 000 000) suivant l’intensité de la source sonore. Zéro source sonore crée une pression de zéro décibel. Une nuit très calme sans vent crée sur le tympan une pression d’environ 25 décibels (bruit de fond naturel). Un réacteur d’avion à 10 m cause une pression de plus de 150 décibels. Il n’y a qu’un facteur 6 entre les deux nombres (150/25 = 6) mais la pression sonore du réacteur est environ 1 000 000 de fois plus forte).
  • L’échelle logarithmique est donc une convention mathématique astucieuse pour pouvoir exprimer de grandes variations avec de petit nombres. Pour ceux que cela intéresse, cette convention s’appelle la fonction logarithmique J.
  • Si donc un sonomètre mesure la pression sonore causée par une éolienne et indique 45 dB, alors cette pression est de 78 % supérieure à celle existante si le sonomètre n’indiquait que 40 dB. Et cela pcq le sonomètre présente le résultat de sa mesure en utilisant l’échelle logarithmique : dans cette échelle, l’indication sur l’écran a augmenté de seulement 12% (45/40 = 0.12 environ) mais la pression sur le tympan est bien augmentée de 78 % entre 40 dB et 45 dB. C’est pourquoi relever le seuil autorisé de 40 dB à 45 dB est inacceptable.