Vent de Raison

Les éoliennes tuent les oiseaux - le cas du Milan royal

 

" Un nouveau cas d’oiseau tué par une éolienne a été recensé à Weiler, le 22 mai. Comme ce ne serait pas un cas isolé, l’ASBL natur&ëmwelt a lancé un appel.

« Les Milan sont en danger, il faut essayer de les sauver. » Elisabeth Kirsch, conseillère en protection de la nature auprès de l’ASBL natur&ëmwelt, tente de trouver des solutions pour éviter que le Milan royal ait le même destin que celui du Tarier des prés, disparu depuis peu au Luxembourg.

Cette espèce d’oiseaux nicheurs, la plus importante d’Europe centrale, compte 15 000 couples, soit 70% de la population mondiale des Milan, qui se reproduisent ici au Luxembourg.

À Wincrange, ils sont particulièrement plus nombreux par rapport au reste du pays : on compte 10 à 13 couples qui se reproduisent sur une superficie de 113,4 km². Malheureusement, dans le même secteur, un danger les guette.

Car ce qui cause la perte du Milan royal, ce sont les éoliennes. «Les rapaces cherchent leurs proies au sol, explique-t-elle, sans regarder en l’air puisqu’ils n’ont pas de prédateurs à proprement parler. Ils sont alors happés par les ailes des éoliennes, et meurent.»

Déjà 13 espèces disparues

C’est en tout cas ce qui s’est passé le mercredi 22 mai. Les restes d’un Milan royal ont été retrouvés à seulement 10 mètres près de la base d’une éolienne, à Weiler. Il s’agirait du premier cas documenté en 2019.

Mais alors, que faire pour les sauver ? A priori, «la réglementation impose que le sol près des éoliennes soit aménagé de manière à ce qu’ils ne soient pas tentés de chasser. Ils ne devraient pas y avoir de quoi manger à proximité», dit-elle.

Pourtant, sur ce site, «les épicéas, plantés non loin, sont beaucoup trop jeunes. Ces arbres denses sont censés empêcher le rapace de voir ce qu’il y a en bas. Mais comme ils sont jeunes, le Milan peut voir, donc il plonge, tout simplement», continue Elisabeth Kirsch.

Que demande natur&ëmwelt ? «Que ces milieux soient effectivement répulsifs pour les Milan et que les permis de placer des éoliennes ne soient accordés que dans le cas où leur installation ne va pas à l’encontre de la protection de la nature», poursuit la spécialiste.

Aujourd’hui, pas moins de 13 espèces d’oiseaux, toutes espèces confondues, ont disparu au Luxembourg. À noter que 24 espèces d’oiseaux sont menacées d’extinction."

Lire l'article sur : lequotidien.lu
>> les éoliennes tuent les oiseaux - le cas du Milan royal