Vent de Raison
www.ventderaison.com

Le climat et l'énergie devraient être à nouveau des compétences fédérales.

 

Jos Delbeke, qui a quitté en début d'année son poste de directeur général en charge de l'action climatique à la Commission européenne, remet en question la politique climatique et énergétique belge dans une interview accordée à De Zondag dimanche. "Notre système politique manque de détermination, nous avons quatre ministres responsables de l'énergie", déplore-t-il.

Le transport est un élément sensible dans notre pays", affirme M. Delbeke sollicité pour avancer des exemples de politique en la matière. "Je ne vois pas de gestion cohérente. (...) Ce qu'il doit se passer, tout le monde le sait: l'utilisation de la voiture doit être plus couteuse, et les transports en commun moins chers".

 "Je pense que notre pays n'ose pas prendre de grandes décisions et surtout n'ose pas les mettre en application. Nous avons quatre ministres qui sont compétents pour l'énergie. Que font-ils? Discuter de trop sur qui est responsable de quoi. Le climat et l'énergie devraient être à nouveau des compétences fédérales", recommande l'expert.

 Selon lui, tous les ministres ne présentent pas un mauvais bilan toutefois. Il note que le ministre flamand de l'Energie Bart Tommelein (Open Vld) suscite l'enthousiasme pour les énergies renouvelables.

 M. Delbeke est actuellement un conseiller spécial de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, durant quelques mois encore."

 Lire l'article sur : levif.be
>> Le climat et l'énergie devraient être à nouveau des compétences fédérales