Vent de Raison

Carlo di Antonio au-dessus des lois

À Pecq-Celles, en dépit de l'arrêt du Conseil d'État dont nous reprenons ici des extraits en commentaires, le chantier des cinq éoliennes a repris!! 
Les travaux avaient cessé il y a environ deux semaines à la suite de l'action d’une dizaine de riverains devant le Conseil d’État à l'issue de laquelle le permis avait été purement et simplement annulé. 
Eneco et le cabinet du ministre Carlo Di Antonio - CDH - Centre Démocrate Humaniste - ont déjoué la loi et remarquablement synchronisé leurs opérations :
· Dès l’arrêt du CE du 01/03 qui oblige l’arrêt de la construction, Di Antonio a donné l’autorisation de continuer à amener toutes les pièces sur le site.
· Une fois celles-ci en place, DiA a sorti un arrêt jeudi dernier autorisant à nouveau la construction.
· Toutes les pièces étant en place, celle-ci a commencé immédiatement, jour et nuit. Deux éoliennes sont déjà debout et les trois autres le seront d’ici la fin de semaine.
· Cela étant, et c’était l’objectif Eneco-DiA, une action au référé en suspension (qui prend une dizaine de jours) est injouable avant que les éoliennes ne soient debout.