Vent de Raison
www.ventderaison.com

PAX EOLIENICA ou DECLARATION DE GUERRE ?

LE GOUVERNEMENT WALLON DEROULE LE TAPIS ROUGE POUR LES PROMOTEURS EOLIENS... au détriment de la ruralité wallonne, de la santé et du bien-être des citoyens.
Le GW vient de rédiger une PAX EOLIENICA pour "renforcer l'acceptabilité de la filière éolienne auprès des riverains et des pouvoirs publics.
LE HIC ? les riverains n'ont pas participé au processus de paix... on ne les y a pas invité, cela a été fait derrière leur dos, sans leur consentement et même sans qu'ils le sachent.
Ce n'est pas une PAX mais une GUERRE ni plus ni moins que le GW déclare à la ruralité wallonne et à ses habitants.
Ci-dessous, la réaction de VdR-WmR envoyée au cabinet du MInistre Di ANTONIO.

+++++++++++++++++++++++++++++++++

Bonjour,

Nous avons pris connaissance de votre interprétation de la « pax eolenica ». Veuillez trouver ci-après quelques remarques. Nous émettons un large doute –et nous ne sommes pas les seuls- quant à la compétence du GW actuel en matière de physique de base.

Sincères salutations,D. Arts Ir

1) L’Europe (directive 2009/28/CE) impose à la Belgique de consommer et non de produire de l’énergie renouvelable, tous modes confondus (électricité, chaleur, transport). La politique wallonne, se limitant à la production et à l’éolien (donc l’électricité) est fondée sur un mensonge qui arrange la finance des sociétés privées et la paresse du GW.

2) La politique éolienne wallonne n’a jamais été vérifiée quant à ses effets sur le CO2, sur l’indépendance énergétique et le climat et la poursuivre en rayant du chemin tout qui pourrait la bloquer est insensé. 

3) Le numéraire wallon (via les CV) s’en va dans des pays étrangers via les sociétés privées des promoteurs éoliens et que l’on court à l’appauvrissement des wallons sans qu’aucun effet sur le climat ne soit évalué. 

4) Le GW refuse de parler à VdR, c’est-à-dire aux riverains des parcs éoliens ; il n’y a donc aucune volonté du GW de « s’associer pleinement tous les acteurs concernés ». Par là, le GW renforce la volonté des riverains de s’opposer à lui. 

5) Considérer l’engagement spontané des promoteurs éoliens est illusoire et irresponsable. Ceci démontre la collusion entre le GW et les promoteurs à qui on laisse la bride sur le cou.  S’il n’y a pas des moyens contraignants pour les obliger à respecter la biodiversité, la santé, les lois et l’environnement, ils ne le feront pas. Preuve en est : Boneffe et Celles. 

6) Imposer à la population des éoliennes alors que cette même population s’est prononcée contre à de multiples reprises et de manière argumentée, est la meilleure preuve de la rupture du processus démocratique entre citoyens et GW. Celui-ci désavoue les citoyens et se met clairement du côté d’entreprises privées sans que jamais personne ne vérifie l’efficacité de ces actions. 

7) Pour la nouvelle norme sectorielle, les citoyens n’ont pas été participatifs de la décision alors qu’ils en sont les premières victimes. Nier à ce point la voix citoyenne montre le peu de respect du GW pour ses administrés et la collusion d’intérêt entre le GW et les promoteurs éoliens. La description de la méthode de mesure du bruit éolien est hautement contestable techniquement parlant.

 8) CoDT. On le met en application alors qu’il n’y a pas encore de « véhicule juridique adéquat pour harmoniser les distances de garde…. » ; On admet donc le fait accompli et il est dès lors évident que rien ne sera fait. 

9) Aucune étude sanitaire n’a été réalisée. Sur quelles bases scientifiques peut-ont parler de distances de garde pour les logements en ZAE ? Sur quelless bases se maintient-on au filtre « A » ? 

10) Le GW vend la Wallonie aux promoteurs éoliens qui ne sont pas des entreprises d’énergie verte mais des multinationales du nucléaire et du gaz-charbon : EDF Luminus, Electrabel, ou des intercommunales qui y trouvent un nouveau moyen de financement, ou de sociétés étrangères comme Eneco ou Windvision. L’absence de réflexion du GW sur ce qu’il est en train de faire peut faire craindre le pire pour la nature, l’environnement, le tourisme et le niveau de vie en Wallonie sans aucune conséquence favorable à long terme. 

11) Le GW va même déroger à la protection de la personne physique en mettant les données cadastrales à disposition de multinationale. 

12) Les mesures de compensation environnementales sont à l’avenant: on n’a plus qu’à dire adieu à la biodiversité… Tous les milieux riches seront détruits. A la place, on laissera à la nature quelques parcelles éparses qu’elle n’avait pas choisi de prime abord parce qu’elles n’étaient pas adéquate… L’argent avant la biodiversité. 

13) La taxe communale est un impôt déguisé.