Vent de Raison

Guerre du vent en Wallonie

 

La traduction de l'article :
 

Guerre du vent en Wallonie                     Journal De Standaard  4 novembre 2015  p.13

 

 

Le réflexe NIMBY paralyse depuis 4 ans la croissance de l'énergie du vent en Wallonie. Et ceci alors que l'année 2015 sera une année record pour la Flandre.

 

Bruxelles. «  A cause d'une opposition à l'éolien bien organisée, il est particulièrement difficile d'installer encore des éoliennes en Wallonie. » Bruno Claessens doit bien dire que ceux qui sont favorables à l'énergie éolienne ainsi que les dirigeants « ont fortement sous-estimé le danger du lobby anti-éolien ». Claessens appartient au camp des favorables. Il travaille pour Apere, une association qui favorise autant que possible le développement des énergies renouvelables en Wallonie.

Au sud de la frontière linguistique les actions auprès du Conseil d'Etat sont incessantes. Le premier rôle est joué ici par l'association Vent de Raison qui est très critique envers l'énergie éolienne.

Mais ce n'est pas tout. L'expérience de Claessens lui a fait comprendre que très rares sont encore les communes wallonnes prêtes à encourager ou à défendre des projets éoliens.

« Et elles ne  sont certainement pas favorables quand elles sont confrontées aux protestations des voisins contre un parc éolien. »

Les chiffres montrent l'importance de la paralysie en matière d'énergie éolienne. Au milieu de l'année 2015, 215 éoliennes sont bloquées parce que leur installation est contestée en justice. Il s'agit d'une capacité de 600 mégawatts. Une comparaison : actuellement il y a  en Wallonie 292 éoliennes en activité qui ont une capacité totale de 662 mégawatts.

 

Dur contre dur

 

Il s'agit d'une lutte  violente entre favorables et défavorables à l'énergie éolienne. « Une sorte de guerre » comme le précise Claessens.

Ainsi, selon lui, les critiques de l'énergie éolienne par les membres de Vent de Raison font tout pour créer une peur panique auprès de ceux qui vivent dans le voisinage d'un projet éolien. Ceux qui sont favorables à l'énergie éolienne n'hésitent pas à dépeindre Vent de raison comme une organisation mystérieuse qui a beaucoup à cacher. Il s'agit de financements occultes aussi bien que de liens avec le lobby nucléaire.

L'arrêt de la croissance en matière d'énergie éolienne en Wallonie a mené au fait que cette région connaît un ralentissement important de sa participation dans le domaine des énergies renouvelables depuis 2011. Le gouvernement actuel a ramené l'objectif ambitieux en ce domaine de 20% à 13%. Après un plafonnement en 2012 et 2013, la part des énergies renouvelables qui était d'à peine 10% n'est montée qu'à 10,11%.

 

Mis en exergue dans le texte : Vent de raison fait tout pour créer une peur panique auprès de ceux qui vivent dans le voisinage d'un projet éolien.