Vent de Raison

Les éoliennes: un vol légal

Critiquer l'installation d'éoliennes par des vérités scientifiques n'impressionne pas les "verts": ils continuent à nous dire que plus l'énergie est chère, mieux c'est. Des vérités comptables ont des chances de faire comprendre aux citoyens que "la convoitise a quelque chose d'infini" (St.Th. D'Aquin). Le photovoltaïque est reconnu impossible à payer... l'éolien est dix fois plus mortel pour le pays.

Voici des faits. Pour le parc éolien de Sombreffe/Gembloux en Belgique (Les vents de l'Ornoi SA), les promoteurs ont investi 62.000 euros. Les banques ont prêté 5.005.154 euros à environ 6%. Les emprunts subordonnés ont pu être levés par les promoteurs: 1.145.928€ . Les subsides publics ont été de 648.103€ (relativement peu comparé aux autres parcs éoliens!). En 8 ans la société a engendré pas moins de 5.616.400€ de bénéfices, ce qui revient à 117.000€ par éolienne et par an.. .Il s'agit de bénéfices nets avant impôt: les taxes, frais généraux et amortissement des installations sont déjà déduits. Dès la onzième année (fin des amortissements) les profits seront encore plus "lucratifs"...

Rappelons que les promoteurs ont investi 62.000 euros et qu'ils ont donc un rendement annuel de 1.132% sur capital souscrit. Vous avez bien lu: un rendement de 1.132% par an! Les promoteurs reçoivent chaque année jusqu'à 11,32 fois leur investissement. Madoff est ridiculisé. Les citoyens payent...

En 8 ans les promoteurs ont eu un bénéfice de 5.614.440€ pour leur investissement de 62.000 euros. Le capital des promoteurs a donc été multiplié par 90 en 8 ans... et cela va durer 15 ans . Les citoyens payent... Les parcs éoliens se multiplient!

Il est aisé pour beaucoup de riches promoteurs de réunir 62.000 euros, mais ils veillent à mettre le minimum de "capital" dans un parc éolien. Mettre plus diminuerait leur taux de rendement...
Ainsi, s'ils avaient investi le double, soit 124.000 euros, ils auraient vu leur rendement amplifié de "seulement" 45 fois en 8 ans... Aussi les promoteurs multiplient-ils le nombre de parcs éoliens pour s'assurer de voir le total de leur investissement multiplié par 90 en 8 ans. Ils peuvent en effet réunir plusieurs fois 62.000 euros...

Rappelons que les concitoyens des promoteurs qui ont financé les éoliennes, ont reçu pour leur placement de 62.000 euros... 10.000 euros environ en 8 ans et non 5.616.444 euros. Le député Claude Eerdekens a déjà dénoncé ce mécanisme le 12 janvier 2012! Sans succès...

On peut se demander pourquoi il n'y a pas eu de réaction. On ne peut pas soupçonner les députés de mauvaise foi. Il faut supposer que, comme moi, ils n'ont pas compris. Pourtant je suis mathématicien. Un comptable expérimenté a dû m'expliquer le sens des termes comptables...

Une enquête s'impose. Qui pourrait nous dire comment on a pu en arriver là? Quels sont les véritables initiateurs? Comment ont-ils opéré pour tromper nos élus? Ecolo serait-il impliqué? Ecolo ose critiquer avec virulence ceux qui n'acceptent pas la ruine programmée de leur pays! (Pour les vraies énergies renouvelables: "claude brasseur mathématicien" sur Google)

Nos élus semblent paralysés et les mécontents se font insulter mais la question est là: la ruine certaine engendrée par le nouveau cadre éolien peut-elle encore être évitée ou est-il trop tard?